L’agilité comme levier de performance

Le monde est en constante évolution

Transformations sociétale et technologique, changement des modèles, usages et exigences, c’est le cœur même des entreprises qui se transforme. Pour faire face à ces transformations, les sociétés doivent s’adapter et se réinventer si elles veulent survivre. Dans ce contexte, les méthodes de management dites agiles ont beaucoup à offrir. Elles permettent une meilleure collaboration dans l’entreprise et un engagement accru de la part des collaborateurs. L’agilité renforce l’adaptabilité de l’entreprise face aux changements et à la complexité, de plus elle améliore sa résilience ainsi que ses performances. Mais comment cela se traduit-il au quotidien dans l’entreprise ?

L’agilité, c’est avant tout une approche flexible

A l’origine, c’était le client qui était au centre de la méthodologie agile.  Lorsque ce concept issu de l’IT est transposé à l’entreprise, c’est l’employé qui en devient le client ! Le salarié se retrouve donc au cœur de la démarche. Il s’agit avant tout de repenser les modèles traditionnels et rigides pour les remplacer par des cycles de planification plus courts. En d’autres termes, chaque projet est découpé en étapes plus courtes. La planification est ainsi simplifiée puisque qu’il est inutile de tout prévoir. Au contraire, il suffit de fixer des objectifs modestes et réalisables avant de planifier la suite en fonction des résultats observés. A chaque étape, il faut s’assurer de la bonne marche du projet, corriger et adapter l’objectif suivant si nécessaire et ainsi répondre au mieux aux éventuels changements survenus. Le tout se fait de manière interdisciplinaire avec de courtes itérations. Ce processus permet ainsi une plus grande flexibilité mais également un meilleur rendement, plus en phase avec la réalité, les contraintes et exigences du moment. En effet, l’entreprise réagit plus rapidement en cas d’erreurs ou de changements. Au-delà d’un processus clair et précis emprunté au développement de softwares et à l’IT, la méthode agile s’apparente de plus en plus à un style de management. Elle est parfois définie comme « management as a service », permettant ainsi de prendre des décisions de façon rapide et efficace. Le leader agile est ouvert d’esprit, il encourage son équipe à prendre ses propres décisions, promeut la culture du feedback, accepte et apprend des erreurs tout en célébrant les succès.

La méthode agile a de nombreux bénéfices

Elle contribue avant tout à une meilleure collaboration des équipes. C’est l’intelligence collective des employés qui permet de faire face de manière plus efficace aux changements et à la complexité croissante de l’environnement dans lequel la société évolue. Une collaboration accrue qui ne sera peut-être pas au bénéfice d’une meilleure performance individuelle, mais plutôt d’une meilleure performance collective. Les salariés sont d’autant plus investis dans leurs tâches :  ils sont valorisés, écoutés, gagnent en responsabilité et en interactions. Par conséquent, s’ils acceptent autant que leurs managers l’introduction de méthodes agiles, alors cela favorisera une meilleure motivation intrinsèque et un plus fort engagement au sein de l’entreprise. La productivité, la qualité et la performance dans son ensemble augmente donc. On peut alors considérer l’agilité comme un réel levier de performance. Chaque collaborateur trouve sa place au sein de cette nouvelle structure. Il a conscience de son apport pour le projet commun de l’entreprise. C’est dans ce contexte que Qualintra propose de mesurer l’engagement des collaborateurs en entreprise. Des enquêtes adaptées à la réalité de chaque société permettent d’avoir une meilleure vision de l’engagement et des structures plus ou moins agiles sur lesquelles l’employeur devrait se focaliser pour poursuivre sa croissance.